Zone conseils

Garder le cap sur le long terme en période d’incertitude

by | 14 Apr 2022 | 0 comments

En prenant un peu de recul sur ce que nous vivons actuellement au niveau économique, géopolitique, social, et environnemental, la pandémie semble avoir déclenché une série d’événements ayant déstabilisé en mode accéléré notre fragile équilibre local et mondial. Impossible de demeurer indifférents puisque nous en sommes affectés de manière directe.

La poussée inflationniste, la crise de la main-d’œuvre, l’instabilité politique internationale et ses perturbations sur la chaîne d’approvisionnement, sont autant de facteurs ayant des répercussions sur les entreprises. Avec un contexte aussi menaçant, il est facile de se laisser distraire et de penser uniquement à se sortir la tête de l’eau. Citons l’exemple d’un de nos clients dans le secteur de l’agriculture biologique qui s’est vu offrir une opportunité en or d’accroître rapidement son chiffre d’affaires en fournissant ses produits à une importante entreprise canadienne de repas à domicile. Or, cette dernière se souciait plus du prix que de l’aspect biologique des produits alors que le bio fait partie de la raison d’être et de la vision de cette PME québécoise. Devant une telle opportunité, faut-il la saisir coûte que coûte ou rester fidèle à ce BHAG (Big Hairy Audacious Goal), longtemps réfléchi qui vous a permis de voir grand et de rêver?

Vous avez une vision à long terme bien définie pour votre organisation, mais les défis à court terme sont si pressants qu’elle n’est plus qu’un mirage inaccessible. Comment réussir à mener le court terme, c’est-à-dire la poutine, les opérations quotidiennes tout en gardant le cap sur la stratégie à long terme? Commençons avec cette courte citation de Bruce Lee traduite librement (nous aimons les analogies entre le monde du sport et celui de l’entrepreneuriat) : « La constance à long terme l’emporte sur les efforts intenses à court terme. » Plus facile à dire qu’à faire direz-vous… voici quatre moyens à adopter pour y arriver.

1. Sortez votre plan d’action stratégique de votre tiroir

Au terme d’un lac-à-l’épaule durant lequel un groupe de gestionnaires et de personnes clés est mobilisé pour discuter et réfléchir à la stratégie et à l’avenir de l’organisation, le plan d’action s’avère le résultat final. Cependant, combien de fois cet outil indispensable tombe dans les oubliettes : « Ah oui, il me semble qu’on a fait un plan d’action, mais on ne s’en est pas servi. » Vous en avez un, sortez-le du tiroir et actualisez-le, inutile de repartir à zéro. Vous avez un plan d’action à jour, mais ne savez pas comment l’implanter. Vous pouvez commencer par créer un comité de pilotage, vous réunir une fois par mois, aux deux, voire aux trois mois, l’essentiel est de vous engager à en faire le suivi et à mesurer sa progression. La mise en œuvre d’un plan d’action stratégique est un projet en soi qui s’ajoute au train-train habituel, d’où l’importance d’avoir une méthode pour en assurer sa réalisation. Et surtout, ne négligez pas la méthode des petits pas, même si vous accomplissez ne serait-ce que deux ou trois actions par trimestre, elles demeurent des petites victoires qui vous feront avancer sur le long terme.

2. Faites de l’alignement stratégique un rituel annuel

Vous avez certainement des rituels comme la rencontre du lundi matin ou encore le party de fin d’année. Pourquoi ne pas ajouter la planification et l’alignement stratégiques à votre liste. Ce rituel doit permettre l’élaboration d’un plan d’action stratégique tous les trois ans qui vous projette dans un horizon de trois, cinq ou sept ans, avec des mécanismes de suivi et de mise à jour annuelle. Nul besoin de tenir un lac-à-l’épaule de trois jours tous les ans, il suffit de réunir votre équipe de gestion une journée pour faire un retour sur les accomplissements, les réussites ou les échecs de l’année. Réévaluez votre stratégie, votre vision d’avenir et élaborez votre plan d’action à court terme (12 mois) en vous basant sur votre stratégie à moyen long terme. Le plan d’action stratégique triennal ou quinquennal demeure votre base, mais puisque vous ne pouvez pas tout accomplir en même temps, il est important de prioriser des éléments qui vous permettront d’avancer au cours de l’année à venir. De cette façon, vous pourrez mieux anticiper les défis et saisir les opportunités qui se présentent.

Durant cette réunion annuelle qui favorise également la cohésion d’équipe, assurez-vous de :

  • Identifier les changements, défis, menaces ou opportunités en analysant votre contexte interne et externe
  • Évaluer vos besoins de ressources supplémentaires (humaines, financières, matérielles)
  • Analyser votre capacité d’agir rapidement
  • Actualiser votre plan d’action et vos objectifs d’affaires

3. Prenez vos décisions à court terme en tenant compte de votre stratégie à long terme

L’adoption d’une stratégie à long terme vous évite de prendre de mauvaises décisions et surtout de ne pas sauter sur toutes les occasions d’affaires qui s’offrent à vous. En tenant de compte de celle-ci, vous agissez moins dans l’urgence et votre organisation est moins exposée aux risques importants pouvant menacer sa rentabilité, sa performance, son taux de rétention du personnel, ses objectifs d’affaires, son développement à moyen et long terme, et par le fait même sa pérennité. Vos valeurs déterminent la culture de votre entreprise et guident les façons dont les gestionnaires et les employés communiquent et collaborent. Ainsi, une culture de planification et d’alignement stratégiques favorise notamment l’amélioration continue et l’innovation, ce qui contribue à vous démarquer et à préserver votre compétitivité. En règle générale, votre plan d’action stratégique doit être actualisé en fonction des menaces, des enjeux et des opportunités ayant un impact considérable sur vos activités à court terme, tout en tenant compte de vos principaux objectifs stratégiques.

4. Impliquez vos équipes dans l’accomplissement de votre stratégie à long terme

Finalement, une démarche de planification ou d’alignement stratégique se fait en équipe. Elle représente une occasion rêvée pour rallier vos principaux gestionnaires et vos employés autour d’une même vision. D’où l’importance de bien articuler celle-ci, afin de bien définir votre stratégie à long terme. L’implication de vos personnes clés au tout début du processus aura un impact significatif sur l’engagement et la mobilisation de vos équipes de travail dans la réalisation de cette stratégie. Nous ne le dirons jamais assez, tout.e gestionnaire ou employé.e désire connaître où son employeur se dirige et de quelle façon il ou elle peut contribuer au progrès de l’entreprise. En d’autres termes, le gestionnaire ou l’employé.e veut savoir si ça vaut vraiment la peine de s’investir et de donner son 100 % et plus à cette entreprise. En amenant votre équipe à réfléchir avec vous à l’avenir de l’organisation, vous ne serez plus seul.e à porter cette vision sur vos épaules, vous serez plusieurs à la propulser et à décupler vos efforts pour l’accomplir. C’est de loin le meilleur outil de rétention !

0 Comments

Submit a Comment

Hello