Garder le cap sur le long terme en période d’incertitude

Garder le cap sur le long terme en période d’incertitude

En prenant un peu de recul sur ce que nous vivons actuellement au niveau économique, géopolitique, social, et environnemental, la pandémie semble avoir déclenché une série d’événements ayant déstabilisé en mode accéléré notre fragile équilibre local et mondial. Impossible de demeurer indifférents puisque nous en sommes affectés de manière directe.

La poussée inflationniste, la crise de la main-d’œuvre, l’instabilité politique internationale et ses perturbations sur la chaîne d’approvisionnement, sont autant de facteurs ayant des répercussions sur les entreprises. Avec un contexte aussi menaçant, il est facile de se laisser distraire et de penser uniquement à se sortir la tête de l’eau. Citons l’exemple d’un de nos clients dans le secteur de l’agriculture biologique qui s’est vu offrir une opportunité en or d’accroître rapidement son chiffre d’affaires en fournissant ses produits à une importante entreprise canadienne de repas à domicile. Or, cette dernière se souciait plus du prix que de l’aspect biologique des produits alors que le bio fait partie de la raison d’être et de la vision de cette PME québécoise. Devant une telle opportunité, faut-il la saisir coûte que coûte ou rester fidèle à ce BHAG (Big Hairy Audacious Goal), longtemps réfléchi qui vous a permis de voir grand et de rêver?

Vous avez une vision à long terme bien définie pour votre organisation, mais les défis à court terme sont si pressants qu’elle n’est plus qu’un mirage inaccessible. Comment réussir à mener le court terme, c’est-à-dire la poutine, les opérations quotidiennes tout en gardant le cap sur la stratégie à long terme? Commençons avec cette courte citation de Bruce Lee traduite librement (nous aimons les analogies entre le monde du sport et celui de l’entrepreneuriat) : « La constance à long terme l’emporte sur les efforts intenses à court terme. » Plus facile à dire qu’à faire direz-vous… voici quatre moyens à adopter pour y arriver.

1. Sortez votre plan d’action stratégique de votre tiroir

Au terme d’un lac-à-l’épaule durant lequel un groupe de gestionnaires et de personnes clés est mobilisé pour discuter et réfléchir à la stratégie et à l’avenir de l’organisation, le plan d’action s’avère le résultat final. Cependant, combien de fois cet outil indispensable tombe dans les oubliettes : « Ah oui, il me semble qu’on a fait un plan d’action, mais on ne s’en est pas servi. » Vous en avez un, sortez-le du tiroir et actualisez-le, inutile de repartir à zéro. Vous avez un plan d’action à jour, mais ne savez pas comment l’implanter. Vous pouvez commencer par créer un comité de pilotage, vous réunir une fois par mois, aux deux, voire aux trois mois, l’essentiel est de vous engager à en faire le suivi et à mesurer sa progression. La mise en œuvre d’un plan d’action stratégique est un projet en soi qui s’ajoute au train-train habituel, d’où l’importance d’avoir une méthode pour en assurer sa réalisation. Et surtout, ne négligez pas la méthode des petits pas, même si vous accomplissez ne serait-ce que deux ou trois actions par trimestre, elles demeurent des petites victoires qui vous feront avancer sur le long terme.

2. Faites de l’alignement stratégique un rituel annuel

Vous avez certainement des rituels comme la rencontre du lundi matin ou encore le party de fin d’année. Pourquoi ne pas ajouter la planification et l’alignement stratégiques à votre liste. Ce rituel doit permettre l’élaboration d’un plan d’action stratégique tous les trois ans qui vous projette dans un horizon de trois, cinq ou sept ans, avec des mécanismes de suivi et de mise à jour annuelle. Nul besoin de tenir un lac-à-l’épaule de trois jours tous les ans, il suffit de réunir votre équipe de gestion une journée pour faire un retour sur les accomplissements, les réussites ou les échecs de l’année. Réévaluez votre stratégie, votre vision d’avenir et élaborez votre plan d’action à court terme (12 mois) en vous basant sur votre stratégie à moyen long terme. Le plan d’action stratégique triennal ou quinquennal demeure votre base, mais puisque vous ne pouvez pas tout accomplir en même temps, il est important de prioriser des éléments qui vous permettront d’avancer au cours de l’année à venir. De cette façon, vous pourrez mieux anticiper les défis et saisir les opportunités qui se présentent.

Durant cette réunion annuelle qui favorise également la cohésion d’équipe, assurez-vous de :

  • Identifier les changements, défis, menaces ou opportunités en analysant votre contexte interne et externe
  • Évaluer vos besoins de ressources supplémentaires (humaines, financières, matérielles)
  • Analyser votre capacité d’agir rapidement
  • Actualiser votre plan d’action et vos objectifs d’affaires

3. Prenez vos décisions à court terme en tenant compte de votre stratégie à long terme

L’adoption d’une stratégie à long terme vous évite de prendre de mauvaises décisions et surtout de ne pas sauter sur toutes les occasions d’affaires qui s’offrent à vous. En tenant de compte de celle-ci, vous agissez moins dans l’urgence et votre organisation est moins exposée aux risques importants pouvant menacer sa rentabilité, sa performance, son taux de rétention du personnel, ses objectifs d’affaires, son développement à moyen et long terme, et par le fait même sa pérennité. Vos valeurs déterminent la culture de votre entreprise et guident les façons dont les gestionnaires et les employés communiquent et collaborent. Ainsi, une culture de planification et d’alignement stratégiques favorise notamment l’amélioration continue et l’innovation, ce qui contribue à vous démarquer et à préserver votre compétitivité. En règle générale, votre plan d’action stratégique doit être actualisé en fonction des menaces, des enjeux et des opportunités ayant un impact considérable sur vos activités à court terme, tout en tenant compte de vos principaux objectifs stratégiques.

4. Impliquez vos équipes dans l’accomplissement de votre stratégie à long terme

Finalement, une démarche de planification ou d’alignement stratégique se fait en équipe. Elle représente une occasion rêvée pour rallier vos principaux gestionnaires et vos employés autour d’une même vision. D’où l’importance de bien articuler celle-ci, afin de bien définir votre stratégie à long terme. L’implication de vos personnes clés au tout début du processus aura un impact significatif sur l’engagement et la mobilisation de vos équipes de travail dans la réalisation de cette stratégie. Nous ne le dirons jamais assez, tout.e gestionnaire ou employé.e désire connaître où son employeur se dirige et de quelle façon il ou elle peut contribuer au progrès de l’entreprise. En d’autres termes, le gestionnaire ou l’employé.e veut savoir si ça vaut vraiment la peine de s’investir et de donner son 100 % et plus à cette entreprise. En amenant votre équipe à réfléchir avec vous à l’avenir de l’organisation, vous ne serez plus seul.e à porter cette vision sur vos épaules, vous serez plusieurs à la propulser et à décupler vos efforts pour l’accomplir. C’est de loin le meilleur outil de rétention !

PDG Stratégique devient Strategiko

PDG Stratégique devient Strategiko

PDG Stratégique existe depuis 2008, mais un nom aussi long, froid et imprononçable dans une langue autre que le français ne reflétait pas tout à fait qui nous sommes et l’image que nous voulions incarner. De plus, nos client.es ont toujours supposé que le PDG était l’abréviation de président-directeur général, alors que c’était celle de partenaires en développement et gestion stratégique.

Après des années de bonnes intentions et de bonne volonté, nous sommes finalement passés à l’action. Nous vous dévoilons Strategiko qui nous incarne bien avec :

  • Un nom simple et facile à retenir; nous ne sommes pas des gens compliqués
  • Une image ludique, colorée et vive; nous ne sommes pas des consultant.es en costume gris et attaché-case
  • Des avatars au lieu de photos; nous ne sommes pas photogéniques et peu convaincus par la pose trop sérieuse

La notion de partenariat et de collaboration demeure le point d’ancrage de Strategiko qui se reflète dans les relations privilégiées que nous bâtissons avec nos client.es. Quant à la stratégie, nous nous démarquons par notre forte capacité à accompagner nos client.es dans la conception, le développement et le déploiement de stratégies gagnantes pour faire avancer leur organisation dans la bonne direction.

L’arrivée de deux nouvelles partenaires, Stéphanie, spécialisée en développement des compétences et leadership, et Noëlle, experte en ressources humaines, concrétise notre offre de services en constante évolution, s’adaptant aux enjeux et défis vécus par les organisations d’aujourd’hui et de demain.

Nous avons une nouvelle identité au goût du jour et sans prétention, ainsi qu’une équipe deux fois plus grande proposant une offre de services plus vaste et plus actualisée. Cependant, les valeurs qui nous caractérisent : la simplicité, l’authenticité, la bonne humeur, l’honnêteté et la passion du métier demeurent quant à elles immuables.

Outils collaboratifs : 3 bonnes raisons pour commencer à les adopter

Outils collaboratifs : 3 bonnes raisons pour commencer à les adopter

Avant le début de la pandémie, nos déplacements étaient nombreux ! Avec des clients dans tous les coins du Québec, des allers-retours de six à huit heures pour deux ou trois heures de rencontres, parfois dans des conditions routières peu clémentes, constituaient notre quotidien.

Subitement, en mars 2020, nous étions privés de sortie… Comment allions-nous organiser des séances de réflexion stratégique à distance ?! Est-ce que nos clients accepteraient de communiquer avec nous virtuellement ?! Alors que les rencontres physiques nous semblaient indispensables, Zoom et Teams sont devenus nos outils de prédilection. Et le logiciel Miro a remplacé les centaines de post-it dans une salle de conférence. Or, des outils collaboratifs, il en existe plusieurs, très accessibles financièrement et conviviaux. Dropbox, Google Drive, Google Jamboard, Trello, Skype, Mural et Slack ne sont que quelques-uns faisant partie de cette liste.

En optant pour la collaboration à distance et le télétravail, nous avons découvert les nombreux avantages de ces plateformes. Voici trois bonnes raisons pour commencer à les adopter :

1.Flexibilité pour vos équipes de travail

Vous tenez à organiser des rencontres d’équipe, mais êtes incapables de les tenir car vos personnes clés doivent s’absenter à la dernière minute, vos employés sont trop dispersés ou ont des horaires trop différents… Au lieu d’essayer de rassembler tout le monde dans une même salle, optez pour les rencontres virtuelles, les participants n’ont qu’à prendre leur téléphone intelligent pour se connecter et ainsi éviter tout déplacement inutile. Il va sans dire que la pandémie n’est pas une excuse additionnelle pour ne pas organiser des rencontres formelles. La fameuse phrase « ce n’est pas la même chose à distance, je préfère voir le monde » ne tient pas la route en 2022 puisque le télétravail est là pour rester. Alors, fini les excuses pour ne pas se rencontrer !

2.Sauvegarde de vos informations

La fameuse expression « les paroles s’envolent, les écrits restent » n’a jamais été aussi vrai avec l’utilisation d’outils collaboratifs, car vous pouvez écrire en ligne sur le vif les éléments les plus importants de vos rencontres. Vous faites un brainstorming d’équipe, utilisez Miro, Mural ou Google Jamboard pour écrire toutes vos bonnes idées en direct afin que tout le monde puisse avoir accès au même contenu en même temps et surtout, participer plus activement à la discussion. De plus, toute l’information est sauvegardée au même endroit et ne risque pas de se perdre dans un dédale de fichiers.

3.Mobilisation de vos employés

Bien souvent, ce sont les mêmes personnes qui parlent durant les rencontres d’équipe. Ils accaparent près de 80 % du temps et ne disent pas toujours des choses pertinentes. Comment inciter les autres à s’exprimer plus fréquemment alors que le virtuel peut constituer une barrière additionnelle? Vous voulez obtenir l’input de toute votre équipe, laissez-leur la chance d’écrire ce qu’ils ont à dire et l’exprimer verbalement ensuite. C’est l’avantage d’une plateforme collaborative qui vous permet de créer et de partager des tableaux blancs pour élaborer vos plans d’actions, vos séances d’alignement stratégique, vos rencontres de remue-méninges… Peu importe où se trouvent les membres de votre équipe, ils pourront toujours mettre leur grain de sel.

Vous souhaitez mettre en place votre outil collaboratif, par où commencer?

Tout d’abord, déterminez vos besoins en fonction de la taille de votre entreprise, de votre modèle d’affaires, des outils de communication que vous utilisez déjà, de vos objectifs et de ce que vous souhaitez accomplir. Certaines PME pourront se satisfaire d’une page Facebook pour communiquer les dernières nouvelles à leurs employés. D’autres trouveront pertinent de donner accès à Teams à tous leurs gestionnaires et employés clés pour faciliter la tenue de rencontres et le partage d’information. Sachez que si vous êtes un OBNL, vous bénéficiez d’un tarif privilégié avec Microsoft 365. Vous avez plusieurs équipes et effectuez de la gestion de projets? Des plateformes comme Slack, Trello ou encore Monday pourraient vous convenir. Considérez le montant que vous souhaitez investir et gardez en tête que ces outils doivent demeurer conviviaux et faciles d’accès pour vous faire gagner du temps en centralisant l’information et en éliminant les doublons.

La planification stratégique : un outil indispensable

La planification stratégique : un outil indispensable

Tout.e gestionnaire sait à quel point la stratégie et la planification sont indispensables à la croissance, voire à la survie de l’entreprise. Sachant cela, pourquoi est-ce si contraignant de prendre un moment de recul, loin du quotidien et des opérations pour réfléchir à l’avenir?

Ce moment de recul devient d’autant plus important aujourd’hui avec les nouveaux modèles d’affaires, les nouvelles technologies, les nouvelles méthodes de production… Tout comme notre société, le monde des affaires est en constante mutation, voire en disruption. La pandémie n’a fait qu’exacerber les difficultés vécues dans des secteurs d’activités où une stratégie numérique s’imposait comme le détail ou la restauration. Dans le détail, plusieurs se sont virés sur un 10 cents en développant un site web transactionnel, en faisant la promotion de leurs produits sur les réseaux sociaux. Les restaurants ont continué à rouler grâce à la livraison à domicile et les plateformes comme Uber Eats, DoorDash ou SkipThe Dishes.

Personne n’a vu venir le coronavirus. Or, la transformation numérique, on en parle depuis plus de 10 ans. Est-ce qu’une bonne séance de planification stratégique, suivie de l’élaboration d’un plan d’action et de sa mise en œuvre auraient pu aider certaines entreprises à entreprendre le virage numérique plus tôt? Qui sait, mais une chose est sûre, si les dirigeant.es avaient pris ne serait-ce qu’une journée en équipe pour réfléchir à l’avenir et se poser les vraies questions, cela aurait contribué à prendre conscience des vrais enjeux.

En ce moment, vous jonglez peut-être avec votre lot de tâches quotidiennes, plongé.e dans vos opérations et vous n’avez aucun moment à accorder à la planification. Car il est vrai qu’une planification stratégique peut avoir son lot de décisions critiques et déchirantes, mais elle peut aussi vous donner les outils et les moyens nécessaires pour vous placer au-dessus de la mêlée. Elle vous permettra de prendre les décisions stratégiques pour passer à l’action.

Si vous souhaitez franchir une étape charnière dans la croissance de votre entreprise, si vous souhaitez revoir votre modèle d’affaires, si vous peinez à franchir le cap de la rentabilité, si vous êtes dans une situation improbable de relève familiale, une planification stratégique s’impose.

Anticipez, prévoyez votre avenir, car comme l’a si bien résumé le fin stratège Winston Churchill « mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge ».